Aurélie répond à une interview sur ses locks
Les Portraits des Bouclées

Aurélie, architecte en Guadeloupe

Avant les locks, quelle coiffure portais-tu ?

J’ai essayé plusieurs styles : défrisage, coupe courte, wave, tresses, faux cheveux, etc. En gros, tout ce qui me permettait de ne pas vraiment m’occuper de mes cheveux au quotidien.

Te souviens-tu d’une anecdote avec tes cheveux avant les locks ?

Oh oui. Un souvenir un peu douloureux mais tellement drôle à la fois. Je devais être au collège. C’était pendant les vacances. C’était ma période « faux cheveux », très à la mode, soit dit en passant à cette époque là… J’avais fait un tissage.  Une semaine après l’avoir posé, j’ai voulu faire un shampoing. D’une part parce que j’avais l’habitude de faire un shampoing au moins une fois par semaine. Et d’autre part, j’avais super chaud !!!! Tête en bas dans la douche, je commence à faire ce fameux shampoing. En à peine 10 minutes les cheveux n’ont fait que s ‘emmêler, genre grosses locks . Ma pauvre maman, venue avec un peigne, n’a rien pu faire pour moi.  Au final, il a fallut plus de deux heures et des ciseaux pour retirer le tissage.

Qu’est-ce qui t’a motivé à faire des locks et depuis combien de temps les portes-tu?

Mon envie de faire de locks date de très longtemps. Déjà au collège, j’y pensais.  Après toutes mes expériences capillaires, je me suis dit que c’est un style qui me correspond bien. Cela ne nécessite pas trop d’entretien au quotidien. Cela fait 9ans que je les ai.

Les locks d'Aurélie

Qu’est-ce que ça a changé pour toi ? Dans ton quotidien ?

Les locks demandent certes de l’entretien mais c’est beaucoup moins que d’avoir les cheveux naturels selon moi. Ce style correspond vraiment à mon été d’esprit. Je n’ai pas vraiment le temps de m’occuper de mes cheveux. C’est vraiment très pratique. Pas de prise de tête quotidienne pour savoir comment on va se coiffer, combien de temps cela va nous prendre, etc.

Mais les locks demandent bien de l’entretien ?

L’entretien quotidien est plus simple parce que les locks n’aiment pas trop que l’on joue tout le temps dedans. Pour activer la pousse, il vaut mieux les laisser faire leur vie. Elles n’ont pas besoin de produits (huiles, vapo, etc.)  au quotidien. Un shampoing et un soin avec des huiles, une fois par semaine suffisent  largement.
Il faut les tourner et éventuellement les coiffer  toutes  les 3-4 semaines. Les coiffures tiennent deux semaines en général (dans mes cheveux), donc tu restes « pas vraiment coiffée » pendant 1-2 semaines.
Mais avec les locks, ce n’est pas forcement gênant.

 

Comment définirais-tu ta relation avec tes cheveux ?

« Work in progress. » Nous avons déjà pas mal d’expérience ensemble mais il est toujours possible d’évoluer, d’améliorer la cohabitation. Je sais maintenant comment réagissent mes cheveux face au stress, au désagrément (coloration, froid, etc.). Avec cette expérience, je pense ne pas refaire les mêmes erreurs que par le passé.

 

 

Les Bouclées
A travers Les Bouclées, nous avons souhaité créer un cocon, un espace dédié à la compréhension du cheveu sous toutes ses formes. Pour cela, nous avons le désir de valoriser le contenu issu de l’expérience des influençeurs. Notre souhait est de permettre à chacun de découvrir et échanger des conseils, se les approprier, les adapter à son cheveu, essayer, échouer, et enfin et surtout, comprendre la beauté naturelle de son cheveu et la transmettre autour de soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *