Coiffeurs

Kathleen Chapin ou l’artiste qui sculpte le cheveu crépu et frisé

Plus connue sous son pseudonyme L’Artiste qui Peint, Kathleen est passionnée par la coiffure du cheveu afro qu’elle manie comme un art !  Nous l’avons rencontré le temps de découvrir son parcours, son inspiration et bien sur, ses conseils beauté !
Bonjour Kathleen ! Tout d’abord, pourquoi ce pseudonyme l’Artiste qui peint ?

J’ai toujours eu une fibre artistique. Je coiffe depuis mes 16 ans mais je considérais ça beaucoup plus comme un hobby, quelque chose qui me permettait de souffler par rapport à mes études.  En entrant dans la vie active, je me suis tournée vers un métier de juriste et je pensais n’avoir plus besoin de coiffer. Au final, je me retrouvais à gribouiller des coiffures car ça me manquait…

Après avoir longuement hésité, j’ai demandé à une collègue qui portait ses cheveux crépus naturels si je pouvais la coiffer. Le soir même, elle m’a ouvert une page facebook afin que j’exploite ma fibre artistique. Je n’en ai pas dormi de la nuit, angoissée par ce que j’allais bien pouvoir apporter de nouveau !

 « Je coiffe le cheveu naturel afro pour que les femmes puissent s’aimer. C’est un cheveu qu’on n’a pas suffisamment coiffé, touché et exploité. »

Et au final, as-tu trouvé ce que tu apportes de nouveau ?

Je coiffe le cheveu naturel afro pour que les femmes puissent s’aimer. C’est un cheveu qu’on n’a pas suffisamment coiffé, touché et exploité. On a tendance à lui rajouter des artifices comme si il n’était pas suffisant ou défaillant. J’ai envie de montrer qu’on peut faire beaucoup avec ce cheveu en y ajoutant bien sur, ma touche artistique. On ne voit pas encore de femme noire mise en avant dans les journaux avec une autre coiffure que l’afro. Je propose ma vision de la femme noire car elle a le droit de se réinventer, elle n’a pas à se mettre dans une case déterminée et fait partie de toutes les beautés.

 

Photographe: David Ekue – Modèle: Vanille Mgt – Coiffure: Kathleen Chapin L’Artiste Qui Peint – Make up : Jessica Crater

D’où te vient ton inspiration lorsque tu coiffes ?

Je prends mon inspiration chez chaque personne que je coiffe. Je crée les coiffures sur mesure et unique en fonction de tout ce que la personne m’inspire. Quand je coiffe une mariée par exemple, j’apprends à la connaître pour créer quelque chose qui lui faut. Dans ce domaine, j’ai tendance à laisser parler mes émotions. Quand je crée des coiffures ou que je participe à un shooting, le message que je souhaite passer est « aimez-vous ».  C’est facile à dire mais c’est compliqué de l’appliquer à soi même.

« Je crée les coiffures sur mesure et unique en fonction de tout ce que la personne m’inspire. « 

Et de ton côté, comment souhaiterais-tu réussir à leur faire comprendre de s’aimer ?

Je ressens que les hommes et les femmes noires ont du mal à s’aimer, ça les bloque sur beaucoup de chose alors que la jeune génération à besoin de modèle dont ils peuvent s’inspirer. Je souhaiterais que les images impactent sur l’inconscient. Cela dit, certaines mamans ont fait un super travail avec des enfants qui ont une belle estime de soi. J’ai senti une progression des mentalités. Si j’ai pris le risque de faire une reconversion professionnelle, c’est aussi pour une démarche d’amour car ça me prend aux tripes. J’ai envie que la nouvelle génération n’ait plus cette gêne, il ne faut plus qu’ils se limitent et doivent oser.

Photographer : Francky – Muse : alisoul – Hair : Kathleen – L’Artiste Qui Peint – Mua : Jessica CRATER – Bijoux : Krystel Styliste Stella & Dot

Tu fais des coiffures artistiques et tu collabores souvent avec des mariées pour des coiffures uniques, mais aurais-tu une astuce coiffure rapide pour celles qui sont pressées ?

Lorsqu’on me demande une coiffure simple, c’est très difficile…  Ce n’est pas ma tasse de thé  J’aime la préparation, elle peut durer longtemps mais le fait de jouer avec les différentes techniques et textures du cheveu, de concevoir et d’adapter me permet d’exploiter complètement ma créativité.

Aurais-tu des astuces beauté pour celles et ceux qui nous lisent alors ?

Je n’ai pas un conseil mais plutôt trois :

  • Humidifier le cheveu et non pas le tremper.
  • Il ne faut pas être trop généreux car le cheveu trop enrobé devient poisseux et étouffe.
  • Le cheveu crépu n’est pas un cheveu fait pour être démêlé au quotidien. Essayer de limiter le peigne le moins possible, les doigts suffisent amplement.

Coiffure: Kathleen Chapin L’Artiste Qui Peint

Parlons un peu de toi, as-tu toujours porté ton cheveu naturel ?

Non, à l’âge de 8 ans, ma mère m’a défrisé les cheveux. Lorsque je me suis vue, j’ai tout de suite trouvé que c’était moche ! Mon corps a réagi et j’ai eu une chute sur une partie ciblée de ma tête.  Ma sœur m’a alors proposé de porter des extensions. De 8 ans à 19 ans, je faisais uniquement des coiffures protectrices mais je ne prenais pas le temps de toucher et de connaître mes cheveux. En plus, à cette époque, nous n’avions ni les bons produits ni les bons gestes. Une belle coiffure était une coiffure serrée.

Les tractions font des dommages, j’ai donc eu des alopécies.  J’ai fini par faire un wave* mais au moment où on a appliqué le produit, je savais que c’était une erreur. C’est lorsque j’ai quitté la Martinique pour Bordeaux que j’ai tout arrêté. Je ne savais pas du tout ce qu’était être Nappy. J’ai énormément appris au travers des pages Facebook dont notamment Beauté afro où Nina et son équipe ont fait un énorme travail pour nous aider à comprendre les matières premières et les cheveux. C’est à ce moment que le rapport que j’entretenais avec mon cheveu a changé, je savais que j’étais en adéquation avec moi-même.

*Wave : Défrisage plus doux

Tu as quitté ton emploi pour te consacrer à la coiffure et tu passeras ton CAP à la fin de l’année alors que la formation ne forme pas encore sur le cheveu frisé, crépu et bouclé, qu’attends tu de cette formation ?

Le cheveu crépu, frisé et bouclé n’existe pas alors que les femmes noires sont de grandes consommatrices. Aujourd’hui, nous avons le choix entre plusieurs coiffures alors que peu de salons savent traiter, coiffer et respecter ce cheveu. Je passe le CAP pour pouvoir acquérir une certaine polyvalence et aussi valider mes acquis mais je continuerais à coiffer le cheveu bouclé, frisé et crépu car tout reste à faire pour ce cheveu.

Quels sont tes produits favoris que tu utilises le plus en ce moment pour prendre soin de tes cheveux ?

C’est temps ci, j’adore l’huile de Baobab qui enrobe facilement le cheveu. Elle n’alourdit pas le cheveu et le rend doux. Je suis très portée matières premières notamment, le beurre de karité à petite dose bien sur et poudres indiennes. J’ai toujours fabriqué mes propres produits.

Photographer: Jude Foulard – Muse : Ririne Lostchild  – Hair : L’Artiste Qui Peint – La Page

Comment faire pour être coiffée par L’Artiste qui peint ? Quelles sont les conditions ?

Il suffit de me contacter sur ma page Facebook ou par mail à lartistequipeint@gmail.com et je me déplace à domicile. Je coiffe les cheveux crépus, frisés et bouclés.  Les seules conditions seraient d’avoir des cheveux sains et avoir une longueur significative. Je m’adapte en fonction du projet mais plus le cheveu est sain et mieux ce sera.

 « Mettez en avant les qualités de vos cheveux et non pas les défauts ! »

Comment savoir si on a des cheveux sains ?

Regardez les, touchez-les, essayez de cibler les problématiques propres à votre cheveu et tentez de trouver une solution à partir de produits avec des matières premières et non pas de compositions complexes. Aucune routine n’est préétablie, il faudra vous créer votre propre routine. Tout dépend de vos cheveux et pour ça, il faut bien le diagnostiquer.

Enfin et c’est la première condition, il faut aimer son cheveu avec leurs inconvénients et leurs qualités. Mettez en avant les qualités de vos cheveux et non pas les défauts !

Pour finir, as-tu une personne qui t’inspire au quotidien ?

Je pourrais citer Angela Plummer. C’est elle qui m’a jugé lors du concours coiffure création au salon Boucle d’Ébène  en Juin 2015 que j’avais remporté. Elle fait des choses grandiose et a fait une reconversion tardive dans la coiffure alors qu’elle est désormais une référence en terme de création. Elle a un parcours de vie qui m’inspire et son art est unique.

 


Retrouvez les réalisations de Kathleen sur sa page Facebook et son compte Instagram

 

L’article vous a plus ? Vous souhaitez en savoir plus sur Aminata, Ikhaya Mossy ou sur d’autres entreprises ? Dites le nous en commentaire de cet article !

Les Bouclées
A travers Les Bouclées, nous avons souhaité créer un cocon, un espace dédié à la compréhension du cheveu sous toutes ses formes. Pour cela, nous avons le désir de valoriser le contenu issu de l’expérience des influençeurs. Notre souhait est de permettre à chacun de découvrir et échanger des conseils, se les approprier, les adapter à son cheveu, essayer, échouer, et enfin et surtout, comprendre la beauté naturelle de son cheveu et la transmettre autour de soi.

One thought on “Kathleen Chapin ou l’artiste qui sculpte le cheveu crépu et frisé”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *