Mama lunature, rencontre avec une blogueuse naturalista
Blogueuses Interviews

Rencontre avec Mama lunature, maman naturalista

Nous avons rencontré Mama lunature au travers d’Instagram. Nous étions au tout début (non que nous soyons très très loin maintenant) mais elle n’a pas hésité à nous laisser des commentaires et à nous encourager. Pour cela, nous avons voulu en savoir plus sur la personne qui était derrière les commentaires… Nous avons découvert sa générosité et sa très belle motivation ! Maintenant, c’est à vous de la découvrir !

Quel a été ton parcours jusqu’à la création de ton blog ?

J’ai commencé à poster sur Instagram il y a 2 ans pour partager mes conseils et astuces de beauté naturelle. Très rapidement j’ai manqué de place pour écrire tout ce que j’avais à dire, donc j’ai naturellement décidé d’ouvrir mon blog. J’y parle de différents sujets, toujours dans l’idée de consommer des produits naturels pour respecter son corps et l’environnement : cuisine, beauté des cheveux, beauté du visage et du corps, lifestyle, et astuces « maison ».

Pourquoi t’es-tu tournée vers l’utilisation de produits naturels ?

J’ai eu un déclic à l’âge de 19 ans lorsque j’ai enchainé les réactions et allergies à cause de la composition des cosmétiques que j’utilisais, dont les perturbateurs endocriniens. J’ai alors décidé de ne plus me maquiller du tout et petit à petit, je me suis intéressée à la « slow cosmétique ». Consommer moins, mais mieux m’a vraiment facilité la vie, finie la crise d’eczéma ou de psoriasis !

Mes cheveux étaient également très abimés, secs et cassants : leur donner des produits naturels leur a également fait beaucoup de bien.

 » Consommer moins, mais mieux m’a vraiment facilité la vie « 

Quelle est ta « hair journey » ?

Quand j’étais enfant, j’avais les cheveux bouclés que je portais très longs. Ma mère ne s’en sortait pas et un jour, elle en a eu marre et a tout coupé très court. J’ai alors commencé à voir mes cheveux comme quelque chose de négatif, vu qu’il avait fallu les couper pour en faire quelque chose ! Par la suite, ils ont alors commencé à pousser en étant beaucoup plus frisés et j’en était vraiment complexée.

A 14 ans, j’ai découvert le défrisage et je n’ai pas arrêté d’en faire. J’avais vraiment les cheveux très très raides que j’expliquais grâce à mes origines russes/chinoises ! Je ne voulais surtout pas avouer que mes cheveux naturels étaient devenus frisés. Je me les suis également colorés en miel, ce qui les a vraiment vraiment abimés.

J’ai essayé de les porter naturels à une rentrée au collège, mais les réflexions du style « tu ressembles à un caniche » m’ont découragé et j’ai continué à les lisser en faisant des brushings. Ce n’est qu’à 17 ans, à la fin du lycée que j’ai commencé à avoir une image différente de moi-même et à en avoir marre de cacher mes cheveux naturels en les lissant. J’ai arrêté les brushings et lâché mes cheveux naturels. J’ai eu quelques remarques mais ça ne m’a pas atteint, j’étais fière de ma coupe afro frisée !

« J’étais fière de ma coupe afro frisée ! « 

Mama lunature, coach beauté

Comment as-tu appris à t’en occuper ?

Je ne faisais pas trop attention. Je vivais à Montpellier, le climat et l’eau de la mer allaient à mes cheveux donc je ne faisais pas grand-chose. J’utilisais le shampoing L’Oréal à la Gelée royale puis le Garnier Ultra Doux au beurre de karité. Par contre lorsque j’ai déménagé à Liège pour mes études, mes cheveux n’ont pas supporté : pollution, froid, calcaire… J’ai décidé de me faire des locks, qui étaient toutes petites au début !

« J’ai décidé de me faire des locks, qui étaient toutes petites au début ! »

J’ai cherché des astuces parmi les blogueuses. Je me rappelle notamment de Milca qui m’a fait découvrir le big chop. J’ai donc coupé mes locks et laissé 4cm de cheveux, un mini afro tout bouclé ! Au fur et à mesure j’ai arrêté d’utiliser des shampoings, ça allait avec ma découverte de la « slow cosmétique » ! Et mes cheveux ont commencé à repousser, plus vite !

Et aujourd’hui, quelle est ta routine ?

Chaque soir, je pulvérise de l’eau minérale sur mes cheveux et je les brosse avec ma brosse Mason Pearson. Bien les brosser permet d’étaler le sébum et d’enlever la poussière de la journée. Ensuite j’applique du karité ou un mélange karité/huile de ricin/huile d’ylang-ylang sur la racine et sur le cuir chevelu que je masse. Je me fais 4 nattes ou une dizaine de vanilles pour la nuit. Le matin je les défais juste avec les doigts.

Je me fais un shampoing entre toutes les 2 semaines à 1 fois par mois. J’utilise habituellement un savon solide que je fais moi-même ou un shampoing Shea moisture si je n’ai pas le temps.

Tu fais tous tes produits toi-même ?

Oui, j’adore ça ! J’achète mes huiles chez Floressence et le reste dans des supermarchés bio. Je connais mes cheveux, je peux faire les produits qui leur correspondent le plus !

J’ai même comme projet de créer ma propre marque de produits naturels, à base de composants issus du sol africain… affaire à suivre !

Quel est ton secret beauté ?

La simplicité et l’équilibre de la vie ! Se nourrir correctement, ne pas fumer, faire du sport, ça se voit sur notre peau et nos cheveux !

« J’ai envie d’avancer et de faire avancer les choses pour qu’elle ait une belle image d’elle-même et ne ressente jamais que ses cheveux sont un problème. »

As-tu une personne qui t’inspire au quotidien ?

Ma fille de 3 mois ! J’ai envie d’avancer et de faire avancer les choses pour qu’elle ait une belle image d’elle-même et ne ressente jamais que ses cheveux sont un problème.


Si cette interview vous a plu, retrouvez Mama lunature sur son blog et son intagram !

Les Bouclées
A travers Les Bouclées, nous avons souhaité créer un cocon, un espace dédié à la compréhension du cheveu sous toutes ses formes. Pour cela, nous avons le désir de valoriser le contenu issu de l’expérience des influençeurs. Notre souhait est de permettre à chacun de découvrir et échanger des conseils, se les approprier, les adapter à son cheveu, essayer, échouer, et enfin et surtout, comprendre la beauté naturelle de son cheveu et la transmettre autour de soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *