Alicia, blogueuse sur La vie en Boucle
Blogueuses

Rencontre avec Alicia de La Vie en Boucle, cofondatrice de la chaine Youtube Révolution’Hair

Créatrice du compte Instagram La Vie en Boucle , Alicia est également cofondatrice de la chaine Youtube Revolution’Hair et du groupe Transition’hair sur Facebook avec  Delphine et Sophia. Elle aide les femmes à s’accepter au travers de leur  nature de cheveu. 

Qu’est ce qui t’a donné envie de créer un compte Instagram puis une chaine Youtube dédiée aux cheveux bouclées ?

J’ai commencé La Vie en Boucle en Janvier 2015, uniquement sur Instagram pour commencer. Je commençais mon retour au naturel et partager ma “Natural Hair Journey” m’aidait à tenir ! Au fur et à mesure, j’ai eu envie de partager d’avantage mes conseils beauté et bien-être en général. J’ai créé le blog La Vie en Boucle en Décembre 2015.

En parallèle de mon blog et d’Instagram, j’organisais des rencontres avec des filles de la communauté des cheveux bouclés rencontrées à travers les réseaux sociaux. C’est là que j’ai rencontré Sofia, Delphine & Leïla. On trouvait toutes les 4 qu’il n’y avait pas assez d’informations pour les cheveux bouclés sur Youtube, alors on a décidé de se lancer ensemble. Nous venons de fêter les 1 an de la chaîne Revolution’Hair !

Le fait d’être 4 à poster sur une même chaîne nous permet de proposer 4 fois plus de contenu, et de proposer des sujets pour différents types de boucles et différentes problématiques. Leïla a les cheveux frisés tandis que Sophia, Delphine et moi avons des boucles plus larges. Nos boucles se ressemblent mais les textures sont très différentes : Delphine a peu de frisottis, tandis que j’utilise beaucoup de techniques pour une belle définition des boucles. Chacune a sa particularité !

“Le fait d’être 4 à poster sur Revolution’Hair nous permet de proposer 4 fois plus de contenu, et de proposer des sujets pour différents types de boucles.”

 

L’équipe de Revolution’Hair : Leïla, Delphine, Alicia et Sophia.

Tu portes tes cheveux bouclés depuis maintenant presque 2 ans. Pourquoi avoir voulu revenir au naturel ?

Je voulais revenir au naturel depuis 2011. Je suis la seule de ma famille à avoir les cheveux bouclés et j’avais beaucoup de mal à les accepter. Dès que j’ai eu l’âge de faire ce que je voulais de mes cheveux, j’ai commencé à les lisser. Je suis tombée dans l’engrenage des lissages chimiques au lycée, sans me poser de questions sur les conséquences que ça pouvait avoir sur ma santé.

Un des premiers éléments déclencheurs a été une réflexion de ma prof d’histoire au lycée : elle nous a dit que le fait de se lisser les cheveux était une forme de colonisation de l’esprit, issus du souvenir de la colonisation pendant laquelle il fallait avoir des cheveux lisses comme les femmes blanches. Cette remarque m’avait marqué car je n’avais jamais eu cette vision sur ma démarche.

J’ai vraiment commencé à me remettre en question à l’université. En 2011 j’ai fait un premier big chop que je n’ai pas du tout assumé : je suis passée de cheveux longs et lisses à courts et bouclés, je trouvais que j’avais perdu toute féminité ! Je suis donc retournée vers les lissages et j’ai fait un lissage brésilien en pensant que c’était “moins pire” que les lissages chimiques.

“Partager chaque étape de ma transition, mes questions et mes découvertes avec d’autres filles sur Instagram me donnait du courage pour continuer.”

L’idée de retrouver mes cheveux naturels est restée dans un coin de mon esprit jusqu’à un voyage aux Etats-Unis chez des amis fin 2014. J’avais très envie de tester les produits Shea Moisture, difficilement trouvables en France à l’époque. Je me suis alors dit que c’était le moment: j’ai acheté des produits et laissé pousser mes cheveux naturels.

Comment as-tu géré ta transition cette fois ?

Je les ai juste laissé pousser en les soignant avec des produits Shea Moisture. Je ne savais même plus à quoi ressemblaient mes cheveux naturels, donc j’étais vraiment impatiente de les découvrir ! J’ai vécu cette période comme un vrai plaisir, une découverte de moi-même. Bien sûr au début ce n’était pas facile : il fallait que je m’accepte, mes boucles étaient cassées par les traitements chimiques , donc mes cheveux poussaient plutôt ondulés, pas ce à quoi je m’attendais!

Autumn, la sœur de l’ami chez qui je logeais avait un compte Instagram sur lequel elle mettait en avant la beauté des cheveux bouclés (@aboutthatcurl). C’est elle qui m’a donné envie de faire mon « natural hair journey » sur instagram. Partager chaque étape de ma transition, mes questions et mes découvertes avec d’autres filles me donnait du courage pour continuer. C’est comme ca que j’ai commencé La Vie en Boucle.

 

Tu portes aujourd’hui tes cheveux bouclés de manière naturelle, comment prends tu soin de tes boucles ?

Pour correctement s’occuper de ses cheveux, la première chose est de comprendre ce dont ils ont besoin. J’ai tendance par exemple à avoir des frisottis. Il faut que je comprenne mon type de cheveux, pourquoi il fait des frisottis, le résultat que je recherche, et alors je trouverais comment y arriver. Il n’y a pas une seule et unique routine parfaite pour chaque type de cheveux.

“Pour correctement s’occuper de ses cheveux, la première chose est de comprendre ce dont ils ont besoin.”

Personnellement, je veux de la définition dans mes boucles. J’utilises donc pas mal de techniques de coiffage comme les Finger Coils ou les Rake & Shake, ou d’autres techniques que j’invente en m’inspirant de ce que je vois sur Youtube. Je regarde beaucoup de vidéos de filles qui ont les cheveux plus ou moins frisés que moi. Je prends un peu de chacune pour trouver mes propres gestes.

Justement, comment définirais tu ton type de cheveu ?

Je dirais que je suis 3A/3B. Je suis très bien avec ca ! Je pense que mon type de cheveu est celui qui me va le mieux puisque c’est mon cheveu naturel. Tous les types de cheveu sont magnifiques ! Il faut accepter son propre cheveu, le soigner et le sublimer. C’est ma devise : Embrace, Nourish, Cherish.

Tu proposes beaucoup de recettes DIY (Do It Yourself) à base de produits naturels sur ton blog. Pourquoi t’es tu tourné vers le naturel ? Quel avantage trouves-tu à réaliser tes produits toi-même ?

Je me suis tournée vers les produits naturels au moment de ma transition. Ca a vraiment été un cheminement personnel : je fais beaucoup de sport, donc je suis habituée à faire attention à mon corps et à mon alimentation. Je me suis dit que je devais faire de même pour mes cheveux.

Comme j’ai beaucoup abimé mes cheveux en faisant des lissages sans avoir une réelle connaissance des répercussions à long terme, j’ai décidé de les soigner de la manière la moins nocive possible, avec des produits naturels.

Je fais du DIY vraiment par plaisir. J’adore ca mais comme je manque de temps, j’achète aussi des produits naturels chez certaines marques. Si j’avais plus le temps je ferais tout toute seule !

“Je fais vraiment du DIY par plaisir. Si j’avais plus le temps, je ferais tout mes produits toute seule !”

Quels sont tes produits et ingrédients favoris ?

Mon premier amour c’est Shea Moisture ! C’est vraiment LA marque qui m’a accompagné lors de mon retour au naturel, donc j’y suis particulièrement attachée. Je sais qu’il y a des polémiques autour de la composition de leurs produits, mais c’est vraiment une marque qui m’est chère donc je leur laisse le bénéfice du doute. J’essaie d’être un peu minimaliste pour ne pas avoir des produits en doublons qui trainent dans ma salle de bain !

Pour réaliser mes produits moi-même, j’achète bien-sur quelques indispensables chez Aromazone, notamment la poudre de guimauve et l’huile de Jojoba. Il y a peu d’alternatives à Aromazone et c’est dommage. Trouver d’autres distributeurs pour se rapprocher des productions locales ou d’autres types de produits demande beaucoup de recherche. J’achète maintenant de l’Aloé Vera bio chez Pure Aloé, et j’ai découvert La Compagnie des Sens qui propose des ingrédients un peu chers mais de très bonne qualité.

Tu dis sur ton blog être devenue toi-même le jour où tu as accepté ta nature de cheveux. Penses-tu que les femmes aux cheveux bouclées aient un cheminement particulier à faire aux yeux de la société ?

Oui, je pense que la société a été construite sur des standards de beauté qui ne comprenaient que des cheveux lisses. Quand on ne rentre pas dans ce standard, on sent qu’on est en marge de ce qu’il faudrait être. On se sent alors obligés de s’en rapprocher le plus possible, que ce soit pour les cheveux comme pour le poids ou la couleur de peau. La femme a beaucoup de pression pour rentrer dans un moule. Nous devons revendiquer le fait de nous sentir belles pour que les gens remarquent enfin notre beauté, tout comme le font les mannequins grande taille dans la mode.

“La société a été construite sur des standards de beauté qui ne comprenaient que des cheveux lisses. Nous devons revendiquer le fait de nous sentir belles pour que les gens remarquent enfin notre beauté.”

Heureusement les mentalités sont en train de changer. Lorsque j’ai fait mon premier big chop, je ne ressentais pas encore ce mouvement de revendication autour du cheveu bouclé. Le mouvement Nappy, spécifique au cheveu crépu naturel, est apparu à partir des années 2005 tandis que le mouvement pour les cheveux bouclés est arrivé beaucoup plus tard ! J’étais une pionnière à faire mon big chop en 2011, et aujourd’hui je vois de plus en plus de filles de mon entourages prendre le temps de s’occuper de leurs cheveux, et surtout des adolescentes qui assument fièrement leur cheveux bouclés. A l’image de la revendication du cheveu crépu, le mouvement s’installe petit à petit chez les cheveux bouclés.

Ton blog traite également de lifestyle, de sport, d’alimentation saine … Aimerais tu t’ouvrir à d’autres sujets autour de la beauté ?

Pour l’instant je suis heureuse de parler de cheveux. Par la suite, j’ouvrirais sans doute plus en en profondeur à des conseils soins du corps et de l’esprit … mais je n’ai pas le temps pour le moment !

Je suis Youtubeuse avant d’être blogueuse, et Youtube est chronophage ! Réaliser des vidéos prend du temps car on se met en avant, on cherche à créer un lien avec notre communauté. Je pense que le succès de Snapchat vient de là également: les snaps permettent de créer un lien qui n’est que virtuel à travers les blogs. D’ailleurs, les filtres Snapchat sont aussi un moyen de s’embellir, de cacher nos imperfections pour ne pas montrer notre vraie beauté ! Je ne cesserais de le dire : il faut être dans l’acceptation de soi et ne pas se soumettre aux standards de beauté imposés.

“Il faut être dans l’acceptation de soi et ne pas se soumettre aux standards de beauté imposés.”

As-tu une personne qui t’inspire au quotidien dans cette aventure ?

J’aime beaucoup la vlogueuse SunkissAlba que je suis depuis ses début. Elle m’a beaucoup inspiré au moment de son big chop : au début je ne comprenait pas son choix, je trouvais ses cheveux moches et abîmés, je ne voyais pas pourquoi elle voulait quitter des cheveux lisses pour ses cheveux bouclés ! Puis au fur et à mesure je l’ai vu “renaître de ses cendres” et je me suis dit qu’elle avait raison.


Retrouvez Alicia sur la chaine Youtube Revolution’Hair et sur son compte Instagram La Vie en Boucle.

 

Les Bouclées
A travers Les Bouclées, nous avons souhaité créer un cocon, un espace dédié à la compréhension du cheveu sous toutes ses formes. Pour cela, nous avons le désir de valoriser le contenu issu de l’expérience des influençeurs. Notre souhait est de permettre à chacun de découvrir et échanger des conseils, se les approprier, les adapter à son cheveu, essayer, échouer, et enfin et surtout, comprendre la beauté naturelle de son cheveu et la transmettre autour de soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *